Nul ne saurait aujourd’hui se passer d’une page Facebook professionnelle. Cependant, il ne suffit pas de la créer, ce qui ne vous prend que quelques dizaines de minutes, mais il faut ensuite la faire vivre. Pour cela, vous avez besoin de deux éléments : du contenu et des abonnés. Pour vous forger une base de followers, le premier réflexe est souvent d’inviter vos amis à aimer votre page Facebook, car cela vous paraît logique. Vous faites malheureusement fausse route et votre idée risque d’être contreproductive.

Comment fonctionne l’algorithme de Facebook

Facebook a conçu un algorithme qu’il ne cesse de peaufiner. De nombreux critères sont pris en compte, afin de déterminer les publications qui sont affichées sur le mur de chacun de ses abonnés. Son objectif est de créer un cercle vertueux : plus vos publications suscitent l’engagement d’un internaute, plus vos contenus apparaîtront sur son mur.

Chacune de vos publications est ainsi analysée, ce qui permet à Facebook de décider de la portée de vos publications. Il ne vous suffit donc pas d’avoir des abonnés, il faut qu’ils likent, partagent et commentent. Facebook juge également le degré d’engagement, le fait de liker n’a par exemple pas la même valeur qu’un partage.

Parmi les critères d’engagement pris en compte, voici les plus importants :

  • like ;
  • commentaire, avec un bonus pour les longs commentaires ;
  • partage ne suscitant aucun engagement ;
  • partage générant de l’engagement ;
  • vidéo vue pendant un minimum de 3 secondes ;
  • vidéo regardée pendant plus d’une minute.

Avec l’ajout des émojis, les likes sont désormais triés par ordre d’importance. Il vaut mieux que votre lecteur clique sur l’icône « cœur », puis « haha », plutôt que sur le like historique.

Vous grappillez des bons points pour chacun de ces comportements. En revanche, les retours négatifs pèsent très lourd dans la balance. Si vos publications sont masquées, voire que votre page est signalée, vous perdez instantanément les faveurs de Facebook qui vous punit en réduisant la portée de vos publications.

Le profil « look alike »

Si vous décidez d’investir dans une campagne de publicité Facebook payante, le réseau social se fie au profil des followers qui s’engagent, d’où l’importance de cibler avec précision les personnes que vous invitez à suivre votre page.

L’algorithme de Facebook crée une audience « look alike », c’est-à-dire qui ressemble trait pour trait à vos fans fidèles. Il réduit ainsi le nombre de personnes à qui il propose votre page, en tenant compte de leur âge, goûts, localisation, centres d’intérêt, etc.

Si vous lancez une campagne publicitaire en même temps que votre page, vous allez vous charger de déterminer les critères pour cerner votre cible. Au fur et à mesure que vous obtiendrez des vues et des engagements, l’algorithme de Facebook collectera leurs données pour affiner votre cible et proposer vos publications à une audience look alike.

Pourquoi vos amis ne constituent pas forcément des abonnés de valeur

Votre page professionnelle doit toucher une cible en rapport avec votre activité, or, les personnes appartenant à votre sphère privée ne sont peut-être pas concernées. Il est donc judicieux d’inviter à aimer votre page des amis triés sur le volet, mais certainement pas tout votre carnet d’adresses.

Sans intérêt, point d’engagement

Sans vous en douter, vous piégez vos amis. Vous leur demandez d’aimer votre page et ils le font de bonne grâce, car ils s’imaginent qu’ils vous rendent service. Cependant, s’ils ne portent aucun intérêt à votre sujet, ils ne vont pas interagir à vos publications. Ils commencent par supprimer toutes les notifications qui les avertissent de vos nouveaux contenus et scrollent vos textes, sans y prêter attention.

L’algorithme de Facebook veille et comprend le manque d’intérêt. Par conséquent, il cesse de présenter vos publications sur le fil de vos amis.

L’absence de viralité

Facebook a tout intérêt à ce que votre page fonctionne. Lorsque vos amis likent votre page, il vous donne un coup de pouce en élargissant vos publications aux fils des amis de vos amis. Or, si vos amis ne sont pas intéressés par votre sujet, il y a encore moins de chances que leurs connaissances portent un intérêt à votre activité. Par conséquent, ces personnes vont dérouler leur fil sans prêter attention à vous.

Facebook en déduit que vos contenus sont dénués d’intérêt et qu’il se décrédibilise en les présentant au plus grand nombre. Il met donc fin à cette diffusion et la portée de votre page professionnelle se retrouve restreinte au minimum.

Triez vos amis sur le volet

Quel que soit le nombre de vos amis Facebook, vous devez prendre le temps d’étudier chaque cas avant d’envoyer une invitation Facebook. Vous ne devez choisir que les personnes qui portent un réel intérêt à votre activité. S’il s’agit d’une boutique physique, vous devez restreindre vos invitations aux personnes qui habitent dans un périmètre géographique limité.

N’envoyez pas des invitations brutes, mais prenez le temps de personnaliser votre message. Il vous est sans doute arrivé de recevoir une invitation pour une page, sans bien comprendre de quoi il s’agissait. Il est très rare qu’un administrateur prenne le temps de vous expliquer son projet. Vous devez donc prendre le contrepied de cette pratique et rédiger un court texte qui suscitera davantage d’engagement.

Comment procéder pour lancer votre page professionnelle Facebook

Le ciblage est capital, car l’algorithme de Facebook apprend de vos followers. Vous devez donc l’aider en sélectionnant avec précaution les personnes que vous invitez.

Votre lien Facebook

Votre lien Facebook doit apparaître sur toutes vos communications professionnelles : mail, devis, factures, carte de visite, etc.

Votre site doit contenir une invitation à rejoindre votre page Facebook qui doit être visible sur toutes vos pages. Tout maillage permet à l’algorithme de Facebook d’établir des liens.

Créez du contenu régulier

Facebook aime la régularité. Il est important que vous ajoutiez régulièrement du contenu sur votre page professionnelle. Vous pouvez déjà relayer chaque article que vous ajoutez sur votre site, afin de générer du trafic, mais vous devez aussi varier vos publications.

Les vidéos et les photos sont extrêmement populaires sur Facebook. Les vidéos longues (plus de 3 minutes) sont les préférées de son algorithme, mais il faut un contenu très puissant pour retenir l’attention pendant tout ce temps. Si vous n’avez pas d’images assez fortes, il vaut mieux une vidéo plus courte qui sera regardée jusqu’au bout. Pensez à la sous-titrer si elle contient des paroles, afin qu’elle puisse être regardée dans toutes les conditions, même lorsqu’il n’est pas possible de mettre le son. Votre vidéo doit être intégrée sur Facebook et ne pas renvoyer sur un lien YouTube ou d’un autre site.

Pour les publications contenant du texte, il est bien d’être concis pour susciter rapidement l’engagement. Si vous voulez faire passer un texte assez long, proposez un court résumé au début.

Si vous partagez un article sur votre page, le lien doit renvoyer sur un site et non sur une autre page Facebook.

N’achetez pas des fans

L’achat de fans ne sert à rien. Facebook n’est plus dupe de ce type de manœuvres. Son analyse des données est capable de déjouer la création artificielle d’une audience.

Armez-vous de patience. Si votre page Facebook professionnelle est de qualité, son audience ne cessera de gonfler et vous entrerez dans le cercle vertueux de la viralité qui multiplie les amis !